Loader
Requérants Running, quelle belle aventure ! - Catherunning
15926
post-template-default,single,single-post,postid-15926,single-format-standard,bridge-core-3.0.1,qode-page-transition-enabled,ajax_fade,page_not_loaded,,overlapping_content,qode-child-theme-ver-1.0.0,qode-theme-ver-28.6,qode-theme-bridge,disabled_footer_bottom,qode_header_in_grid,wpb-js-composer js-comp-ver-6.7.0,vc_responsive

Requérants Running, quelle belle aventure !

Requérants Running, quelle belle aventure !

Faire courir des requérants d’asile ? Mais quelle idée ! Toi courir seule avec des hommes d’autres origines, d’autres religions et requérants d’asile de surcroît ! Mais tu n’y pense pas !!!

Mais oui j’y ai pensé et je l’ai fait, ou plutôt nous l’avons fait, car mon chemin a croisé Marina Martin Curran et Mohammed Hammi qui m’ont donné l’élan de me lancer dans cette aventure humaine fantastique et qui sont là chaque semaine et nous formons une belle équipe.  Nous avons monté un groupe de coureurs, attachants, touchants, d’une gentillesse et d’une reconnaissance inégalables. Certains participent à des courses et la première c’était à Lausanne en avril, et nous avons beaucoup appris ce jour là comme à chaque fois. Des enfants perdus, qu’il a fallu guider à chaque pas, accompagner jusque dans les vestiaires, les attendre devant les w.-c, les forcer à manger et à boire, les aider à s’habiller, à mettre les dossards. Et ils rêvaient de gagner cette course, pas seulement pour monter sur un podium, mais pour nous remercier à leur façon de notre engagement, mais c’était chose impossible bien entendu. C’était difficile, à vouloir trop bien faire, l’un d’entre eux a fait un malaise,  il a fallu le retrouver, au milieu des milliers de coureurs, transit par le froid, sans ses papiers, sans vêtement chaud, sans avoir à boire et à manger et avec sa couleur à porter… Et puis ce fut le Tour du Pays de Vaud, c’était mieux, une plus petite course, moins stressante. Et finalement une petite course locale, Destilac, avec une 3ème et 4ème place. Quelle reconnaissance pour eux, enfin des sourires, des rires, et même des messages dans un français africain, à la responsable de l’EVAM le dimanche même pour annoncer la nouvelle. Et surtout, un podium, avec un tonnerre d’applaudissements. Merci à ceux qui étaient là, merci aux nombreux coureurs qui sont venus les féliciter en leur tendant la main, vous n’imaginez pas ce que cela a représenté pour eux !

Nous les voyons chaque mercredi, à 10h00, et chaque mercredi nous constatons des progrès en français, une confiance gagnée. Le jeune homme du podium de Destilac a osé quitté son « bunker » de Begnins et s’aventurer dans les chemins des vignes pour courir jusqu’à Rolle. Il y a tout juste quelques semaines, il se perdait lorsque nous quittions le centre sportif de Gland pour faire notre footing.

Le soutien des communes, le soutien des particuliers par les dizaines de dons reçus ont été un exemple d’humanité touchant et inimaginable lors de la création de cette petite activité bénévole.

Nous espérons une participation en relais au triathlon de Nyon, ils seraient heureux de courir, alors si vous cherchez des très bons coureurs pour vos équipes, faites nous signe !!!